Camera

1997, sur , Série en 7 pièces, 120 x 144 cm (et 50 x 60 cm)

Deux appareils se font face dans le noir. Tous deux sont déclenchés simultanément, mais un seul est chargé d’un film photographique, alors que l’autre porte le flash qui produira la seule source de lumière. L’image représente donc l’objectif de l’appareil, l’espace illimité derrière lui, et la lumière du flash. En prenant l’image de l’appareil, en principe conçu pour prendre des photos, et qui, de l’instant qu’il ne contient pas de pellicule, devient objet photographié, Onodera propose l’idée de « la photo de celui qui refuse d’être pris en photo », ou de « la photo qui aurait dû être prise mais ne l’a jamais été », mise en doute et critique de l’acte de photographier, ou la présence conçue comme évidente de l’appareil photo.
Cette série a été sélectionnée comme œuvre à l’honneur lors de la deuxième édition de la « Biennale internationale de la photographie à Tokyo » en 1997.

http://yukionodera.fr/fr/works/camera/trackback/ http://yukionodera.fr/fr/works/camera/
Paris